Tadao Ando, architecte japonais célèbre dans le monde entier et lauréat du prix Pritzker en 1995, a des liens forts avec la mer intérieure de Seto. De concert avec la Benesse Corporation, il est notamment à l’origine de la transformation de l’île de Naoshima en un haut lieu artistique connu dans le monde entier. Sous l’égide d’Ando, pas moins de trois musées ont vu le jour sur l’île ainsi que l’hôtel Benesse House.

Mais les amateurs de l’architecte japonais, qui suivent de près ses œuvres, sont tout autant impressionnés par un chef d’œuvre – certes moins célèbre – qui se trouve un peu plus à l’ouest. Il s’agit de l’une de ses œuvres minimalistes, qu’il a fait construire dans les montagnes de Matsuyama en 1998. Depuis deux ans l’œuvre est ouverte au public sous le nom de Setouchi Aonagi, un hôtel prestigieux ne proposant que sept chambres, toutes réalisées avec la patte d’Ando.

« C’est ce que nous appelons du luxe minimaliste, explique Hitomi Shimokubo, le directeur de l’hôtel. L’idée est de laisser l’architecture parler d’elle-même. »

À l’origine la construction fut commandée par un country club du secteur qui souhaitait avoir un lieu pour héberger ses hôtes de marque. Seule une galerie d’art, située à l’étage inférieur, était alors ouverte au public. Dans le contexte de cette époque, qui profitait encore des derniers rayons de soleil économique de la bulle spéculative, les entreprises japonaises pouvaient se permettre ce genre extravagance. Ce qui n’était pas forcément une mauvaise chose. Cette dépense inconsidérée nous a aujourd’hui laissé un exemple parfait du travail de Takao Ando, accessible à tous ceux qui peuvent y mettre le prix.

L’hôtel est composé de deux bâtiments – un principal et une annexe. Au cas où vous vous demanderiez à quel point l’expérience est prestigieuse, chaque chambre occupe un étage entier, pour un espace et une intimité maximale. Un spa luxueux et deux piscines sont aussi au programme. L’une d’entre elles est une piscine souterraine chauffée tandis que l’autre est tout simplement la perle du Setouchi Aonagi, une piscine extérieure au paysage infini, dont l’horizon se confond avec celui de la mer de Seto.

« Elle est hypnotisante, ajoute Hitomi Shimokubo à propos de la piscine extérieure. Face à la mer, côté ouest avec le soleil couchant c’est toute la surface de l’eau qui devient un miroir lumineux. » Et selon le directeur toujours, la meilleure période pour l’apprécier est septembre, quand le soleil se couche pile dans l’axe central de la piscine.

Du mobilier aux intérieurs jusqu’aux œuvres d’art, tout a été arrangé en étroite collaboration avec Takao Ando pour créer un espace où l’architecture parle d’elle-même. Un arrangement réalisé aussi pour que l’expérience d’hébergement laisse aussi du temps à la contemplation, la respiration et la relaxation.

Parmi les œuvres d’art se trouve, entre autres, un tableau commandé à l’artiste calligraphe Rieko Kawabe. Les îles flottantes à base de mousses vertes de Yutaka Ono ainsi que le tableau de Franck Stella, suspendu au-dessus du bar, sont également des choix parfaits.

Dès l’entrée dans le hall d’entrée, un subtil arôme d’encens et une musique d’ambiance très douce, qui vient de partout et de nulle part à la fois, accueillent le visiteur. Une musique qui fut d’ailleurs spécialement composée pour l’hôtel Setouchi Aonagi. Et dans les chambres, c’est le silence le plus total. Le seul bruit que vous entendrez sera celui, une fois sur la terrasse, de la chute d’eau. Une installation également pensée par l’architecte.

Les chambres situées dans l’annexe sont toutes agrémentées d’un bain de source chaude. Avec une particularité, tous ont été pensés pour accueillir un espace où l’on peut rester allongé dans juste 5 cm d’eau. Ce qui va vous permettre de vous prélasser pendant des heures dans l’eau chaude, tout en vous adonnant à la lecture ou bien en regardant la télé sur la tablette étanche à disposition.

Un timing toujours aussi relaxant est privilégié pour les dîners, où le menu de type kaiseki est servi au compte-goutte durant deux heures pour pouvoir apprécier pleinement chaque plat, préparés de façon raffiné avec des produits locaux et de saison. Les clients peuvent aussi faire des pauses au cours du repas pour aller admirer le soleil couchant. Enfin, le menu change tous les jours pour ceux qui resteraient plusieurs nuits.

Bien que cet établissement soit plutôt caché dans les montagnes de Matsuyama, un système de transport, mis en place par l’hôtel, permet de venir chercher les clients à cinq endroits de la préfecture, dont le célèbre Dogo Onsen. Parmi les visiteurs de l’hôtel, certains, en tant qu’admirateurs avisés de l’architecte, se sont déjà rendus sur l’île de Naoshima à la découverte de ses œuvres, avant de passer une nuit ou deux au Setouchi Aonagi. D’autres sont simplement des voyageurs qui veulent une expérience un peu plus mémorable qu’un séjour ordinaire à l’hôtel de luxe cinq étoiles.

« La plupart des clients viennent vraiment pour apprécier l’hôtel tel qu’il est, reprend Shimokubo. De plus c’est un coin vraiment tranquille ; l’endroit parfait pour ceux qui veulent faire un break reposant avec leurs vies actives, même si ce n’est que pour quelques jours. »

En termes de prix, si le Setouchi Aonagi est plutôt haut-de-gamme, il offre une expérience pas seulement luxueuse mais aussi hors du commun. Un hôtel unique en son genre où architecture et art se vivent intensément, tout en nageant dans un océan de bonheur tranquille.

Texte et photographies de Tom Miyagawa Coulton

Cliquez ici pour en savoir plus sur la réservatio